Première grosse opération

On y est, le 14 décembre 2011 je rentre a l’hôpital non pour me faire refaire les seins, bien que j’aurai préféré :-p mais pour me faire retirer toutes les adhérences de cette saleté de maladie qui me fait tant souffrir chaque mois. J’essaye de ne pas le montrer mais je suis très stressée, c’est une première pour moi, ma dernière opération je ne m’en souviens pas, c’était pour les végétations et amygdales, je devais avoir 6 ans, alors vous imaginez…ma plus grosse peur c’est l’anesthésie, pas la peur d’y rester mais de ne pas réussir a m’endormir, ou voir les chirurgiens avec leur bistouris ou autre….

Je suis arrivée vers 16h, une fois les adieux terminés, je me retrouve seule dans cette chambre pas très gai,  une infirmière arriva quelques minutes après et me fit une prise de sang, ensuite ce fut l’aide soignante qui me demanda si je m’étais épilée le maillot alors oui lui dis je, j’avais lu sur le net qu’il fallait s’épiler le maillot intégral, riez pas, je ne  voulais surtout pas qu’une personne me le fasse, j’avais pris soin de ne laisser aucun poil, même pas un, nada, ça m’a fais bizarre de me voir comme ça,  elle m’a demandé de lui montrer, youpiii, les réjouissances commencent, je lui dis que je ne savais pas si il fallait tout épiler, elle me dit que non, il faut juste épiler un peu au niveau du maillot, la honte quand même mais c’est bon a savoir pour la prochaine fois !!!!

A la base on devait venir me chercher pour l’opération, le lendemain matin pour 10h, je devais prendre ma douche a la bétadine avant mais un brancardier est venu me prendre a 9h, je sortais juste de la douche, il m’emmena dans la salle de réveil et l’attente fut longue, très longue, on se sent vraiment seule, on est venue m’installer une perf et me poser sur le corps une couverture chauffante, ensuite ce fut le défilé, j’en ai vu des internes, ils venaient tous me demander mon nom, âge,et  date de naissance, ça n’arrêtais pas…j’ai aperçu Pierre qui est venue jusqu’a moi, j’étais rassurée enfin une tête connue, je lui ai même dit bonjour mais il ne me répondit pas, il était très sérieux, il a juste regardé mon nom sur l’écriteau et est reparti…je me souviens qu’il y avait un problème avec mon dossier comme je venais de me marier tous les papiers n’avaient pas le même nom, et du stress en plus…après une bonne heure je pense, et qu’une dizaine de personnes sont venues me voir, une jeune interne avec de beaux yeux verts ou bleus je ne sais plus est venue me voir et m’a dit qu’elle assisterait a l’opération avec Pierre, elle était charmante, ensuite ils ont discutés entre eux et comme mon coeur battait vite, on m’a demandé si j’étais stressée j’ai dis oui, puis on m’a mit un masque et on m’a demandé de respirer plusieurs fois, a la troisième, j’étais dans les bras de Morphée.

L’opération a durée 6h, ce n’était pas une partie de plaisir, Pierre ne nous avais pas dis que l’opération serait si longue en même temps nous n’avions pas demandé, alors toute la famille était en stress, chéri les harcelait en les appelant régulièrement… chéri et maman m’ont attendu dans la chambre de 14h a 20h jusqu’au moment ou on leur a dit de partir…. le réveil ne fut pas facile, je souffrais énormément d’une crampe a la jambe droite, mais c’était vraiment très douloureux, je n’arrêtais pas de me plaindre dans la salle de réveil si bien que l’infirmière présente me faisait des massages au niveau de la patte, c’est vrai que ça soulageait pas mal sur le moment….quand j’y repense, j’ai vraiment honte, elle a du se dire mais qu’elle chieuse celle la ….puis un brancardier me remonta, un vrai fou complètement énervée de sa journée, il me bousculait dans tous les sens mais j’étais droguée alors je ne sentais rien, j’ai quand même regardé dans la chambre si ma famille était la mais non il venait de partir, j’étais très déçue mais je me suis vite endormie par la suite pour me réveiller a minuit pour envoyer un sms a chouchou. On m’avait mis deux perf, un masque a oxygène et des barreaux au lit pour ne pas que je tombe…

le lendemain, Pierre est venue me rendre une petite visite avec six ou sept internes, les malheureux ne s’était pas présentés à nous ( nous étions deux dans la chambre) en deux, trois mouvements, les internes se sont présentés un a un, ça ne rigole pas avec Pierre, il les a vite remis en place !!! Puis il s’est adressée a moi, il m’a fait un petit compte rendu très bref de ce qu’il avait réalisé c’est a dire retirer les kystes aux ovaires, retrait de l’appendice, d’un bon morceau de la vessie, retirer les adhérences au péritoine, derrière l’utérus, réaliser un shaving rectum, enfin la totale et il me donna un cliché de la vessie qu’il avait fait durant l’intervention. Puis je me revois lui demander pour la vingtième fois si on allait réussir a faire notre poussin naturellement et lui toujours avec la même réponse  » tant que vous n’avez pas essayé, on ne peux pas savoir  » puis me dit que comme j’avais une sonde urinaire, il faudrait que je reste au moins une semaine a l’hôpital, ce fut trop pour moi…une fois qu’il a quitté la chambre, je me suis effondrée en larmes, impossible de reprendre le dessus, la femme a coté de moi essayait de me rassurer comme elle le pouvait,  une infirmière est rentrée à ce moment la, en me voyant dans cet état , elle m’a demandé ce qui s’était passé, incapable de répondre tellement je pleurais, elle est  parti en courant chercher Pierre mais il ne fit pas demi tour, ce qui n’était pas plus mal car ça m’aurait encore mise mal a l’aise ….

le séjour se passa pas trop mal disons que l’équipe médicale était très sympa et ça s’est tellement important dans des moments pareils, je n’avais pas du tout le moral mais mon homme est venue me voir tous les jours puis  j’ai eus des visites de  toute ma famille et ma belle famille, finalement j’ai pu sortir 4 jours après  l’opération a la condition que je m’occupe moi même de ma sonde urinaire que j’ai du garder 3 semaines, et que je fasse les examens nécessaire….

Une fois rentée a la maison , ce ne fut pas évident, entre la sonde, les allers retours a l’hosto, les piqûres de phlébites et la fatigue, ce n’était pas très gai, sans oublier la cystite et ma soirée aux urgences ( je n’arrivais plus a uriner dans la sonde ), je pense ne jamais avoir eu aussi mal de ma vie, une médecin de garde m’a reçue comme un chien, même pire que ça et c’est une interne qui a du me retirer la sonde pour m’en remettre une ( elle n’avait jamais fais ça et je sentais qu’elle avait une certaine appréhension et moi aussi du coup, elle était aidé d’un jeune interne d’une vingtaine d’années à peine plus préoccupée par son iphone que par ma douleur !!!

4 réflexions sur « Première grosse opération »

  1. Ah Zabou ! Tu ne me rassures pas là en fait :-/ 4 jours d’hospitalisation ! et 6h d’opération !!! Pfiouuu ! et une sonde urinaire ! Aïe !! Tu as été bien courageuse !

    J’ai rdv avec l’anesthésiste le 18 alors je lui poserai plein de questions mais pour moi à priori, il est prévu que je rentre le matin à 8h et que je ressorte le soir … c’est ce que la gygy qui va m’opérer m’avait dit lors de notre RDV (elle doit ouvrir mes pavillons et enlever un kyste (s’il s’agit d’un kyste d’endometriose ….on ne sait pas en fait) sur mon ovaire gauche. Faut que je me prépare psychologiquement à la sonde urinaire alors …. ça me fait peur ! Depuis l’hystérosalpingographie qui a été très traumatisante, j’ai un peu peur qu’on me fasse mal ….

    Biquette se fait opérer le 11/02 alors j’espère que ça se passera bien pour elle et j’attendrai aussi son ressentit sur le sujet ….
    Ah là à qu’est-ce qu’il faut pas faire …..

    Sinon, sans vouloir te vexer, l’opération n’a pas été un réel succès au final ?
    Tu es enceinte aujourd’hui donc succès il y a 🙂 🙂 mais tu penses que l’opération y est pour quelque chose ?

  2. non non ma belle n’ait pas peur vraiment, j’ai une endométriose sévère et profonde c’est pour cela que je suis restée hospitalisé 4 jours et si je n’avais pas voulu m’occuper de ma sonde ça aurait été la semaine.
    L’intervention a duré 6h mais super gygy (chirurgien) que j’ai surnommé Pierre m’avait prévenu hein, il fallait me retirer un gros morceaux de la vessie et il pensait même que ça avait touché mes reins ( heureusement non) puis il y avait beaucoup beaucoup de choses a retirer, a nettoyer, j’en avais partout….(vessie, uterus, ligaments, rectum, appendice, péritoine, ovaires)
    j’ai du garder la sonde urinaire car a la cystographie on s’est aperçu que la vessie n’avait pas cicatricé mais encore une fois Pierre m’avait prévenu et je te rassure la sonde ça ne fait pas mal du tout même quand on la retire ….mais tu n’en auras même pas !!!!
    ça a été très bénéfique puisque 4 mois après, j’ai été enceinte naturellement si si, même si cela s’est terminé en fc pour Pierre ce n’est pas du a l’endo….
    Depuis je n’ai plus de douleurs du tout, même au niveau de la vessie c’est le paradis, seulement la maladie est revenue car j’ai de nouveau un kyste sur chaque ovaire ( mais ça n’empêche pas une grossesse) la preuve :-)….et j’ai parfois des douleurs au niveau du bras et cou ( la maladie s’est déplacée car si tu es bien opérée elle ne doit pas revenir au endroit qui ont été nettoyé, sauf les ovaires car c’est spécial)
    Le plus important c’est de choisir un bon chirurgien et surtout d’avoir confiance en lui. Si ton gygy t’as dis que tu ressortirai dans la journée, crois le, ça sera le cas …..courage et comme j’ai dis a Biquette, une fois cette saleté enlevée vous aurez surement la chance de pouvoir concevoir un bébé sous la couette 😉 et si ça ne vient pas après quelques mois, il faudra consulter de nouveau….

    1. Si tu as d’autres questions, n’hésites surtout pas ! Ce sont des passages difficiles à vivre mais le bonheur est au bout !!!

Répondre à Ginette Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.