Archives mensuelles : juillet 2014

des jours avec et des jours sans….

Aujourd’hui est un jour sans, ça faisait quelques jours que je n’avais pas craqué, me demandant même si j’étais normale, bien que je pense chaque jour a mes bébés, d’ailleurs je ne fais que ça penser a eux…Tout se mélange dans ma tête, je me dis si j’avais fermé ma bouche pour les contractions peut être que Gabriel serait encore en moi, si les médecins ne m’avaient pas arrêté les antibios, Gabriel serait peut être encore au chaud, si j’étais resté couché les derniers jours au lieu d’aller chez ma soeur et d’aller avec elle emmener sa fille a la danse, je ne serai pas la désemparée dans mon canapé a pleurer …. Continuer la lecture de des jours avec et des jours sans…. 

Les autres et leur remarque…

La cadre des sages femme nous avait dit qu’on passerait par plusieurs phases….celle ou on se demande ce qu’on a fait pour mériter cette souffrance, je suis encore dans cette étape, celle ou il faudrait affronter le monde extérieur, j’ai commencé celle ci aussi, et c’est phase est insupportable, supporter tous ces gens, ces femmes enceintes que je déteste ( pas celles qui ont galéré hein, je ne suis pas si aigrie), les nouveaux nés me brisent le coeur, je me dis que je ne saurais jamais comment les miens auraient été que ce soit physiquement ou moralement, à qui ils auraient ressemblé, c’est horrible, rester dans le flou a jamais… Continuer la lecture de Les autres et leur remarque… 

le retour à la maison

Clip de Marie Denise Pelletier – berceuse pour un ange.

Le retour a la maison fut extrêmement difficile, et la première chose que je fis, ce fut d’aller voir la chambre des bébés, maman avait retiré les lits et avait retiré dans le salon le parc que ma soeur nous avait donné, leur vêtements que j’avais acheté d’une copine venue a la maison 3 jours auparavant puis ceux récoltés par la famille, du coup on en avait des cartons d’habits rien que pour eux, j’avais commandé sur le net 90 bodys, 90 pyjamas aussi de tous âges du fils d’une collègue a ma mère, heureusement la commande n’était pas parti…enfin tout ça pour dire que même si j’avais mis du temps a accepter qu’ils soit deux, beaucoup de temps je dois reconnaître car j’avais si peur de ne pas à arriver à gérer deux bébés, le côté financier et tout ça, je m’en veux tiens alors qu’aujourd’hui je rêverai de les avoir près de moi, contre moi, les serrer dans mes bras, les embrasser, les entendre pleurer, faire des nuits blanches pour les admirer, stresser aussi, je rêverai de tout ça. .. Continuer la lecture de le retour à la maison 

déroulement de « la fin »

La veille maman était venue me voir comme tous les jours d’ailleurs, j’avais besoin d’elle, de mon homme, de ne pas me sentir seule et pourtant j’ai refusé les autres visites, vu mon état, je n’avais pas envie de parler, vu qu’il n’y avait rien a dire de toute façon. Lorsque mon homme travaillait ( il avait prit toute la semaine passée et venait me voir de 8h à 21h non stop) et a tout géré, tout, une perle, un homme parfait si attentionné….  puis il du reprendre le travail alors c’est maman qui venait, on parlait, elle prenait sur elle pour ne pas pleurer et on regardait la tv pour se changer les idées…. Continuer la lecture de déroulement de « la fin »