déroulement de « la fin »

La veille maman était venue me voir comme tous les jours d’ailleurs, j’avais besoin d’elle, de mon homme, de ne pas me sentir seule et pourtant j’ai refusé les autres visites, vu mon état, je n’avais pas envie de parler, vu qu’il n’y avait rien a dire de toute façon. Lorsque mon homme travaillait ( il avait prit toute la semaine passée et venait me voir de 8h à 21h non stop) et a tout géré, tout, une perle, un homme parfait si attentionné….  puis il du reprendre le travail alors c’est maman qui venait, on parlait, elle prenait sur elle pour ne pas pleurer et on regardait la tv pour se changer les idées….Jusqu’au moment ou je lui dis que je pensais avoir perdu encore du liquide amniotique, on appelle les infirmière et écho quelques heures après, de nouveau en larme, maman garde espoir mais sent bien que la situation est grave…deux médecins viennent et me font une écho, maman regarde l’écho (c’est la première fois qu’elle assiste a une écho), les médecins lui montre les bébés et nous font entendre leur coeur, la situation n’a pas changé et ils me rassurent un peu, sans me laisser trop d’espoir mais ils sont assez sympa, étrangement je regrette que ce ne soit pas Dr G, car finalement je l’aime bien, il est direct mais je sais qu’avec lui, que je suis entre deux bonnes mains, depuis qu’il m’a reçu aux urgences il y 15j, c’est lui qui donne les ordres aux autres, il est assez présent, j’en ai besoin… Je reprend un peu confiance mais pas trop, les contractions sont toujours la et se rapprochent mais passent toujours, le soir je touche mon ventre (le personnel m’avait dit de ne pas le faire que ça les stimulerai et qu’il ne fallait pas pour éviter les contractions) et je leur parle, je leur dis à quel point je les aimes, que ce sont des warrior et qu’on doit rester tous ensemble…

le lendemain en ce 17 juin, la matinée se passe comme a son habitude, mais l’après midi je ne suis pas bien, j’ai de la visite mais ça m’énerve, je ne sais pas pourquoi, je me sens mal, vers 16h les contractions se rapprochent de plus en plus, ma soeur panique, je le vois sur son visage, moi aussi mais elles sont supportables….ma soeur part et la les contractions arrivent toutes les 10 min puis toutes les 5 mins mais la ce sont de grosses contractions, j’ai mal, très mal, je sais que c’est foutu, je le dis a maman, on appelle les sf, on me dit qu’un médecin va venir et qu’on va me refaire une écho, je me tors de douleurs, un médecin arrive, je ne le sens pas, il me fait l’écho et me dit qu’il va voir avec les médecins de la veille qui m’ont fait l’écho voir si la situation a changé, je veux dr G, je leur dis que c’est lui qui me suit….on attends une bonne heure, et chéri arrive, j’ai mal, je lui dis que c’est foutu, maman reste avec nous et dr G arrive, il me demande comment je vais, je lui dis que j’ai très mal, alors il me dit on arrête tout et qu’il faut partir en salle d’accouchement, qu’on ne peut plus rien a faire, qu’Alex est bloqué dans le vagin tête en avant et vu les contractions qu’il faut tout arrêter, je pleure, chéri demande a dr G si on peut au moins en sauver un, celui qui est au dessus Gabriel, dr G ne veut pas, il me dit que ça se trouve l’infection a augmentée, il ne veut pas que je risque ma vie et ne veut pas me laisser d’espoir, il parle avec maman, on m’emmène avec chéri, une infirmière me caresse le bras lorsque je passe et on nous installe, des sf adorables viennent me parler, je pleure, une sf me tient la main, elle aussi est a la limite de pleurer, c’est dur, il est 18h…on me fait de suite la péridurale, l’équipe ne veut surtout pas que je souffre….a 20h dr G vient pour me dire que je serai entre de bonnes mains avec le médecin de garde, la l’espoir renait, car ce médecin me dit qu’on va essayer de sauver Gabriel ( le 2ème bébé), je suis heureuse, on revit, il me dit qu’il y a de grandes chances qu’on y arrive, les sf sont heureuses près de moi, mais dr G vient pour me dire au revoir, je lui dis que je suis contente qu’on va peut être en sauver un, la il me dit, que lui n’est pas pour cette option, qu’il ne sait pas si ça sera possible et qu’il ne veut pas me faire vivre de nouveau un accouchement dans une semaine, que ça dépendra des analyses de sang, il demande une nouvelle prise de sang, je le déteste, car je sais que lui ne veut pas, il me dit aussi qu’il ne me laissera pas tomber, 1h après je demande a chéri un verre d’eau, normalement on a pas le droit mais bon, chéri revient et me dit c’est finit, je comprends pas, il me dit j’ai vu le médecin de garde, l’infection a augmenté, dr G décide de ne pas prendre de risque avec ma vie, je le hais, le déteste ….  On attends des heures, on était arrivé a 18h ou on a examiné mon col, on me dit que ça devrait aller vite, la SF me perce la poche des eaux, cette sensation étrange de sentir ce liquide chaud couler mais Alex s’est retourné, il est bloqué, on me demande de pousser, je ne sais pas comment faire, je ne suis pas motivée, je n’en ai pas envie, puis voyant les heures passées on me met sous cytotec pour abréger mes souffrances bien que je ressens pas grand chose avec la péridurale, et on me demande de pousser et de faire un effort, je fais un effort, j’ai envie que ça se finisse je n’en peux plus, je suis épuisée, il est 1h du matin et Alex est toujours bloqué il s’est recroquevillé, les sf décident d’appeler le médecin de garde, le con qui m’a laissé de l’espoir….il ne prends pas la peine de m’examiner mais dit a une interne de le faire, c’est une brute, elle me fait mal, la sf lui dit qu’elle me fait mal et ça dure, ça dure jusqu’au moment ou on me dit que le médecin de garde ne veut plus rien faire, qu’on arrête le cytotec et qu’on attend, il est 4h du mat’, on nous dit de se reposer et qu’on verra un médecin le lendemain matin vers 9h30, je suis dingue, j’en peux plus, je regrette que Dr G n’était pas de garde car je sais que lui ne me laisserai pas comme ça ….avec chéri on essaye de s’assoupir et a 7h la péridurale ne fait plus d’effet, la sf appelle l’anesthésiste qui vient pour  la 3 ème fois mais même en me donnant des doses en plus, je souffre, la saleté ne fait plus effet …puis a 8h10 mon sauveur arrive, je lui dis que je souffre, il essaye de m’ausculter mais j’ai trop mal, la douleur s’est réveillé et ils ont tellement forcé pour faire sortir Alex, que je ne supporte plus qu’on me touche, ça me brule trop,  me fait une écho, il dit qu’il ne faut pas me laisser comme ça, que ce n’est pas possible, en 5 min a peine, il décide de me faire une anesthésie générale …il cherche la gygy responsable de ce pôle, elle n’est pas, il s’énerve, il veut aussi l’anesthésiste rapidement…A peine 1h après il revient et environ 6 personnes sont autour de moi, on demande a faire sortir chéri, dr G me dit qu’on va s’occuper de lui en lui donnant un petit déjeuner dans une salle ….et je vois dr G qui s’habille pour l’intervention, finalement c’est lui même qui la fera, on m’injecte un produit pour m’endormir qui brule, puis on met de l’oxygène…je me réveille et dr G part chercher chéri, lui explique l’intervention et on me dit que Gabriel est venu sans aucune difficulté et qu’Alex n’avait plus d’activité cardiaque…on me demande si je veux les voir, pour la deuxième fois, je dis que non….on me dit qu’on nous laisse 2h la et qu’on me remontera dans ma chambre, c’est horrible, on pleure, on est épuisés….il y a 15 jours nous étions 3 et la je suis seule, le ventre vide, cette sensation de les avoir tuer, maman et ma soeur viennent me voir pendant que chéri est parti a la maison se doucher et manger et prendre des affaires, les infirmière lui ont installé un lit dans ma chambre pour qu’il reste avec moi la nuit également, il est dans un sale état mon homme, déboussolé, dégouté de cette vie de merde qui ne nous épargne pas depuis notre mariage, c’est un cauchemar éveillé….

Une sage femme arrive, demande a faire sortir maman et ma soeur et la, elle me parle de voir mes bébés, insiste, je ne veux pas,me demande si mon homme lui le souhaite, le peu qu’on en avait parlé, je savais qu’il ne voulait pas….me parle de déclaration sur le livret de famille, d’autopsie, de leur donner des prénoms, de crémation, de funérailles, je pleure, j’en sais rien, me demande si je veux avoir des infos sur eux, je ne veux pas comme pour oublier ce qui vient de se passer, elle me dit qu’on repassera me voir le lendemain matin et que je dois prendre une décision et insiste de nouveau pour que je les vois,elle m’énerve, me dit que ça m’aidera pour faire mon deuil, même mon père je n’ai pas voulu le voir le jour de son décès, j’ai voulu mais je n’ai pas pu soulever le drap blanc qui le recouvrait, trop dur a supporter, je voulais garder un belle image de lui….elle finit par partir pour quelques heures de répit seulement….le soir le personnel vient me voir plus ou moins a l’aise, on me file des cachetons pour dormir et on en propose a chéri, on ne dort pas de la nuit, on discute des questions posés dans l’après midi c’est un arrache coeur, chéri veut savoir leur poids…il se tâte pour les voir …finalement on ne le souhaite pas, ni d’autopsie, rien …de toute façon ce qu’on a cessé de me rabâcher durant mon séjour durant 12 jours avant la tuerie c’est que j’avais une béance du col suivit d’une grosse infection et que la prochaine grossesse comme si c’était simple pour une infertile comme moi, c’est qu’il me faudrait un cerclage a 12 sa et que je devrai resté alitée toute la grossesse….la seule chose que je veux ce sont mes deux bébés, mes deux petits gars et c’est tout, rien a foutre d’une future grossesse….

le lendemain vers 10h, cette fois c’est la responsable des sf qui vient me voir et dès le début elle nous soule pour qu’on voit les bébés, elle cherche tous les arguments possible pour me décider, chéri est prêt, elle dit que c’est tout les deux ou rien, elle est bien resté une bonne heure, a nous expliquer les démarches administratives, celle du boulot, des éventuelles obsèques, c’est un supplice, j’ai qu’une hâte c’est qu’elle dégage, nous laisse dans notre peine ….mais non a bout de forces, je finis par accepter de les voir mais je ne voulais pas attendre, hors de questions, la sf le comprit et savait que si ça tardait, je reviendrai sur ma décision, je sais qu’au fond de moi je regretterai de ne pas le faire mais j’ai peur, peur de les voir, peur de tout, je ne sais a quoi m’attendre….en attendant elle nous demande leur prénom pour le certificat de décès, oui il faut savoir qu’a partir de 22 sa, on peut les déclarer sur notre livret de famille, leur donner des prénoms  et faire des obsèques nous mêmes ou laisser l’hôpital le faire et la ils seront au carré des anges au père lachaise, c’est l’option que nous avons choisi, chéri me dit qu’ils seront avec d’autres bébés et que nous pourrions aller les voir la bas quand on se sentira près, il y a une cérémonie organisé tous les trimestres la bas, on peut y apporter des fleurs, lettres, la sf nous dit qu’ils seront traités avec dignité, qu’ils seront chacun dans un cercueil et que ce sera moins dur pour nous que d’organiser nous même des obsèques….elle nous dis que le premier bébé a souffert de l’accouchement et que le deuxième est beau, c’est affreux de connaitre tous ces détails….j’ai toujours dis que le premier bébé tant attendu serait Alex, mon prénom favori pour un petit gars depuis des années ….le second c’était a chéri de le choisir, il n’était pas encore sur de son choix, hésitait avec Gabriel, Raphael ou Tim, finalement quand elle nous demanda, c’est lui qui a choisi son préféré et ce fut Gabriel.

1O min après la SF de la veille est venue nous voir pour nous dire que nous pourrions les voir que dans l’après midi, la je me dis c’est pas possible, je n’en aurai plus le courage…puis nous proposa de nous les emmener dans la chambre de suite, ce que je préférai car on sera seuls et si je m’effondre je serai mieux dans le lit et dans notre intimité….On accepta, entre temps, Dr G arriva pour faire le point et apprit qu’on était ok pour les voir, il me dit que c’était bien, puis la sf arriva, il lui dit de me prévenir qu’Alex avait été « amoché » car il avait du forcé pour le sortir mais qu’il était aussi beau que son frère, puis se ravisa et est venu me le dire lui même, il me dit que c’est une étape encore difficile….la sf s’approcha ils étaient dans le même berceau, un drap les recouvrit, on se tenait la main avec chéri, je lui dis que je ne sais pas si je pourrai supporter de les voir, elle attendît que je me sente prête pour les voir et retira le drap, je n’osai pas regarder, puis j’aperçu Gabriel, il était magnifique, il avait même des petits ongles, il était bien formé, un vrai bébé miniature de 550gr, il était trop beau, un petit ange, je ne m’attendais pas a voir un bébé, la sf lui avait fabriqué un petit bonnet et l’avait habillé comme elle avait pu, il était beau mon bébé, il avait de grande main comme son papa, un petit ange….je regardai en même temps Alex, mon Alex, celui que j’ai attendu depuis des années et des années, il avait été « abimé » au niveau de l’oeil droit, il avait le même nez tous les deux, mais ne se ressemblait pas, il pesait 530gr, c’est la qu’on réalise que ce sont nos deux bébés, les nôtres, chéri me dit plus tard qu’Alex a ses deux orteils qui monte les uns sur les autres comme moi :-), j’aurai tellement voulu les avoir près de moi, les serrer dans mes bras, leur dire a quel point je les aime, que leur chambre est déjà prête….ils portaient tous les deux un bracelet bleu noté dessus le jour de leur naissance, le prénom n’y figurait pas vu qu’on ne leur avait pas encore donné, la sf nous demanda si on souhaitait les prendre dans nos bras, j’ai refusé, c’était déjà tellement difficile cette étape….elle nous demanda si on voulait rester seul avec eux mais nous ne souhaitons pas, ensuite elle me les rapprocha près des moi, on les a regardé de longues minutes et depuis leur visage me hante, je ne pense qu’a eux….je ne regrette pas de les avoir vu car ce sont nos bébés, la sf a prit des photos après leur naissance, elle nous a dit que nous pourrions les récupérer….j’ai du attendre deux jours de plus pour sortir de l’hôpital vu que l’infection ne faisait qu’empirer …sans cette garce d’infection nous aurions pu essayer de sauver Gabriel, mais pour ça il aurait fallut avoir de la chance et ne pas être poisseux comme nous….la souffrance que nous endurons depuis est indescriptible ….ils me manquent tant ….Après avoir espérer pendant tous ces jours, la fin fut cruelle pourtant nous on y avons tous cru, tous a part le corps médical qui ne nous laissait que très très peu d’espoir….Je dois revoir Dr G le 5 aout pour savoir si tout s’est bien remis en place et avec une ordonnance pour la prise de la pilule en continue pour 3 mois ( ensuite on m’a dit que je pourrai reprendre les essais pma). Les SF me donne une boîte ou je pourrai mettre les souvenirs de mes bébés, on me donne les empreintes de leur pieds et mains, je peux y mettre quelques échos, une photo de moi enceinte et leur photos quand on les auras récupérés même si pour le moment je n’ai pas le courage de remplir leur boîte ni même de regarder une nouvelle fois leur empreinte, ce fut trop dur de les regarder la première fois qu’on a éclaté en sanglots.

4 réflexions sur « déroulement de « la fin » »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.