Archives du mot-clé deuil

Deux mois aujourd’hui ….

Le temps passe mais la souffrance est la même, moins de pleurs mais je ne cesse de penser a eux et de parler d’eux chaque jour, je ne peux m’en empêcher alors ma mère qui est a mes cotés, m’écoutes me rabâcher sans cesse et essaye de m’aider comme elle peut …je me pose toujours les mêmes questions, j’essaye de savoir si c’est le signe que finalement on doit arrêter de s’acharner pour avoir un bébé…Je me demande aussi pourquoi mon homme reste avec moi, je sais que c’est par amour, il est adorable avec moi, mais je le plains d’avoir cette vie, il subit…et je me sens si impuissante de ne pouvoir lui offrir le bonheur qu’il mérite tant….
Par moment je pense a une éventuelle fiv (oui l’horloge biologique tourne, je vais avoir 35 ans dans un mois et surtout mon endométriose est là et si elle continue a s’étendre, faudra repasser sur le billard) et quand je réfléchis longuement a tout ce qui s’est passé ces derniers mois, je me dis que non, que je n’en n’aurais pas le courage, de revivre la pression et l’échec de la fiv même si ce n’est pas ce qui me fait le plus peur aujourd’hui …et si par miracle ça refonctionnait j’aurai tellement peur de revivre ce cauchemar éveillé, je n’oserai même plus me lever, encore moins d’aller au rendez vous car peur que le col s’ouvre, que la poche des eaux se fissure, ce serai tellement stressant et inhumain a vivre, les 13jours d’attente à l’hôpital ont été extrêmement éprouvant et la seule chose qui me faisait tenir c’était de me dire que malgré que tout jouait en notre défaveur qu’un miracle allait se produire et qu’on serait tous les 4 de retour à la maison …qu’est ce que j’étais naïve mais l’espoir fait vivre …
Puis malgré tout je ne veux pas d’autres bébés qu’Alex et Gabriel, je ne pense pas que j’accepterai pour le moment qu’un autre bébé fasse irruption dans mon ventre puis j’aurai l’impression de les trahir aussi….enfin tout ça est encore très floue…

des jours avec et des jours sans….

Aujourd’hui est un jour sans, ça faisait quelques jours que je n’avais pas craqué, me demandant même si j’étais normale, bien que je pense chaque jour a mes bébés, d’ailleurs je ne fais que ça penser a eux…Tout se mélange dans ma tête, je me dis si j’avais fermé ma bouche pour les contractions peut être que Gabriel serait encore en moi, si les médecins ne m’avaient pas arrêté les antibios, Gabriel serait peut être encore au chaud, si j’étais resté couché les derniers jours au lieu d’aller chez ma soeur et d’aller avec elle emmener sa fille a la danse, je ne serai pas la désemparée dans mon canapé a pleurer …. Continuer la lecture de des jours avec et des jours sans….