Le transfert

Pour le transfert, Brigitte avait programmé chéri a 8h et moi a 10h, on a attendu des heures et des heures. A 7h45, on était gentiment assis en train d’attendre que quelqu’un nous appelle, au fur et a mesure, la salle se remplissait de jeunes et moins jeunes venus apporter leur contribution youpiii plus on est de fou, plus on rit, heu pas vraiment, au départ, j’étais  la seule nana, leur femme attendait leur ponction contrairement à moi qui ne suis pas une bonne pondeuse ( dixit la fille qui m’a fait le transfert des zozo de chéri) mais les filles arrivaient aussi, je me sentais un peu moins seules, j’observais tous ces couples, me disant, on a un point commun, on est tous dans la même galère…

Pour le transfert, on ressemble a fantomas, si si, on a le droit a la blouse verte mais qui se déchire dès le moindre mouvement, j’ai voulu faire un noeuds pour ne pas qu’on voit mes fesses mais ma ficelle m’est restée dans les mains oups et re  oups j’avais retiré le haut, ok je n’ai pas réfléchis sur le coup en même temps personne ne l’a vu sauf la femme qui était la pour accueillir et guider les gens ….je lui décerne la palme de l’amabilité puissance 1000,  je n’ai pas saisis tout ce qu’elle me dit, normal on ne peut pas dire que l’on soit dans un environnement normal a siroter un coca, vous remarquerez qu’on est quand même entouré de cons si si faut le dire…puis mis les chaussons, et la charlotte, glamour le look …on m’a installé dans une salle et j’attendais que mon homme arrive un peu terrifiée je dois dire, c’est une première et on ne sait pas a quelle sauce on va être croqués.

La porte s’ouvre, c’est  mon homme bien sur, me voila rassurée il est prêt de moi, l’interne arrive ( encore une) et me demande si j’ai déjà eu un transfert, non dis-je, j’aurai du mentir, elle me dit, on va tester avec de l’eau pour voir si il n’y a pas de problème avec l’utérus ( dois-je lui rappeler que j’ai passé une hysteroscopie ?) mais je me tais, elle me dit que ça ne fait pas mal du tout, juste le speculum qui n’est pas agréable, alors elle commence le test en me mettant le fameux spéculum, hum ça fait un peu mal quand même, puis met l’eau, elle me dit que tout passe bien ouff, et la elle décide d’essuyer l’eau avec du coton ( ça m’a fait un mal de chien, suis je tout simplement douillette ? j’aimerai bien savoir, vraiment une grosse douleur) puis elle demanda au labo par une trappe de nous donner le sperme de chouchou, et voila, elle me dit que je peux me lever ( est elle sur ?) je le lui demande, oui il faudrait pas que les zozo se sauvent de suite…on repart en croisant déjà les doigts …

Laisser un commentaire