Le drame de ma vie

Le 27 décembre 1999 je m’en souviendrai toute ma vie. Ce putain de jour est gravé dans ma mémoire depuis déjà 14 ans. Ca fait beaucoup me direz vous..
Je devais aller au ciné avec ma meilleure amie canard qui devait venir dormir à la maison. Heureusement elle n’est pas venue,  mon père était très malade atteint d’un cancer du poumon… Maman qui a toujours été positive avait essayé de me faire comprendre quelques jours auparavant que c’était très grave,  que le pire pourrait arriver. Je me rappelle lui avoir gueulé dessus et n’avait pas pris la peine de l’écouter. Comment peut elle me dire cela ? Non elle a pas le droit…. Pas elle…. Je me souviens avoir tellement prié le dimanche soir  de toutes mes forces…. Et pourtant…
J’ai toujours été très proche de mon père,  je l’accompagnais un peu partout et lui m’emmenais au lycée je lui faisais part de mes journées,  des soucis de l’époque. J’avais 20 ans !
Puis ce lundi à 20h35 les pompiers puis le samu sont venu à la maison déclarer le décès de mon père. Ce fut atroce,  même aujourd’hui je n’ai toujours pas fais mon deuil. Il me manque tellement, je ne cesse d’imaginer sa réaction face à tous nos soucis. Il m’a toujours dit que chaque problème à une solution. Espérons hein !
Je déteste cette période de Noël qui representait tellement pour nous. On continue de faire un sapin et un repas en famille (d’ailleurs ce drame,  nous a montré qui était vraiment la pour nous,  la famille s’est même dispersée) mais le coeur n’y ait pas… La vie continue mais son absence est tout simplement insupportable… Pas très gai comme article mais ça me faisais du bien d’ en parler dans mon blog.

4 réflexions sur « Le drame de ma vie »

  1. Très chère Zabou, à mon tour je découvre ton blog. je comprends ta tristesse dans ces moments et ce manque. Moi c’est ma grand-mère dont j’étais très proche qui me manque dans ce parcours. J’espère que tes souvenirs avec ton père t’aide à trouver la force d’avancer dans ce parcours. Dis toi qu’il serait surement fière de voir que face à l’adversité tu poursuis ta route. Moi j’imagine (j’entends dans ma tête) ma grand-mère me dire en me caressant la tête (elle faisait souvent ça avec moi) de ne pas m’inquiéter et qu’elle le sent ça va pas tarder à fonctionner, je vais bientôt avoir mon bébé. Bref, je vis avec elle dans ma tête. Je sais qu’il te manquera jusqu’à la fin de ta vie et c’est normal, c’est ton droit. Des bisous

    1. Merci ma pivoine pour ce beau message, j’ai hâte de suivre la suite de tes aventures et oui 2014 sera enfin notre année a nous toutes, on a assez attendu ….allez la cigogne revient de vacances pour nous toutes, tu as du boulot 😉

  2. Zabou, oui c’est très triste comme article.
    Beaucoup de courage durant cette dure période…. C’est toujours très difficile.
    Mon mari a perdu sa mère quand il avait 16 ans et tous les ans au mois de Juin c’est très très dur. la douleur est là bien sûr, et elle sera toujours là.
    De gros bisous de soutien

Répondre à pivoinespma Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.