et un sur la banquise…

Il y a quelques jours nous avons été au rendez vous post fiv, nous avions déjà reçu le courrier nous annonçant qu’il nous restait un embryon J5, un pauvre petit embryon parmi les 6 top qualités si si c’est le médecin qui l’a dit…Je ne peux plus prononcer le raccourci (brybry) car on appelait Alex et Gabriel ainsi dés le debut du transfert de janvier 2014 alors c’est toujours douloureux d’entendre ce diminutif…
Est ce que ce sera lui le gagnant ? le seul bébé en vie qui nous comblera ? Une fille ou un garçon ? Mais Zabou tu vas un peu vite la …
Faudrait’il encore qu’il se decongèle correctement, qu’il survive a la decongèlation puis qu’il s’implante pour 9 neuf mois…oui car finalement tout ça n’est pas gagné car on m’a implanté un embryon frais soit disant 4a le top du top, de la même qualité que ceux qui nous ont donné nos deux amours Alex et Gabriel et pourtant, j’en ai bouffé de l’aspirine, noix en tout genre et bu de l’ananas, ha ça oui mais rien, nada,nothing…le dr t’avait prévenu (30% de chance, on va pas loin finalement avec ça). Toujours cette part de chance, et c’est toujours quand tu espères tant que ca va fonctionner que tu te prend la baffe du siècle…ben oui dans le monde des bisounours, pas besoin de retourner au boulot, de revoir ces têtes d’ampoules, on va resté poli hein et on aurait enchainé cette grossesse qui sera d’ailleurs affreusement stressante je pense même qu’il faudra me mettre sous atarax toute la grossesse et dr G ne me supportera plus tellement je le gonflerai mais ça je le préviendrai dès le premier rendez vous, qu’il sache a quoi s’attendre…
Alors cette fois nous sommes arrivés au rendez vous avec seulement 15 min d’avance, l’attente je la supporte de moins en moins, marre de voir cet endroit qui nous rappelle tant d’espoir, de tristesse aussi, de douleur, de peur, il en devient si familié finalement, connaissant presque tous les medecins du centre, même les infirmières, sf commencent a reconnaitre Zabou, zabou est une star ? Oui de la pma, en juin ça fera deux ans qu’on cotoie ces couloirs, ces médecins, sf, infirmiéres, anesthésistes et on a la sensation qu’on ne quittera ces lieux qu’aprés les 4 ou 5 fivs prévue a cet effet…plus que 3 fivs tic tac, tic tac, ça file vite les tentatives (grace a nos deux bébés on repart a 0, on gagne 1 tentative de plus, ouais bof hein, nous qui pensions ne jamais revenir dans cet endroit vu que finalement zabou avait rattrapé son « retard » en attendant ses deux pious pious…alors forcément quand le drame est arrivé, zabou n’a cessé de pleurer face a dr G, aux infirmières qui ne semblaient pas comprendre cette douleur, cette peine de perdre ses deux amours après avoir tant espéré, tant attendu…
Quant notre numéro est apparut sur l’ecran oui c’est un peu hight tec cet hosto nous avons été assez surpris, arrivé a la porte la medecin pma nous acceuilli avec le sourire, nous disant qu’elle avait relu notre dossier (merci pour cette attention, en meme temps, ca me parait bien de le faire avant qu’on arrive non ?) toute rouge vu la chaleur qu’il faisait dans le bureau, je pris le temps de retiré mon blouson, et en 5 min top chrono nous étions déjà ressorti, nous qui avions fait 1h de route, 15 min de marche et après les 10 mins d’attente, nous étions sur le chemin du retour avec les ordonnances en vue du futur TEC, TEV comme vous voulez…
En 5 min, elle nous annonça que j’avais bien répondu a la stim, pourquoi ? Elle n’en sait strictement rien …qu’il nous restait un guerrier qu’elle dit, si si c’est le mot qu’elle employa, un guerrier ce qui m’a fait un peu sourire, car j’etais blasée face à elle, ne croyant plus en rien, a quoi bon hein, alors elle essaya d’être optimiste me disant qu’a ce stade cet embryon c’est un guerrier, qu’il a toute les chances de s’implanter, que même si il n’en reste qu’un sur les 6, que ca peut nous paraitre peu mais que c’est bien, que la prochaine fois que nous nous verrons ce sera pour parler de la mise en place du cerclage, euh tu vas pas un peu vite la ? Ou de programmer la future fiv, qu’elle ne peut me certifié que je sois enceinte mais que les chances sont la…ouais ouais mais nous on en a marre d’y croire et d’être finalement ramassé a la petite cuillière..
J’ai eu le temps de demander si j’aurai des exams complémentaires pour la future fiv, elle me dit que non, pas d’hystero, que le dossier est complet …et me dit vous etes déjà en train de penser a la future fiv (euh oui zabou se projette déjà a l’échec) c’est légitime non ?
Et voilà le rendez était finit !!! Au 31 mars maintenant pour le rendez vous post tec…et a la demande de la prolongation du 100% par la même occassion.
En attendant début des patchs le 21 de ce mois ( ha oui elle m’a dit que le traitement sera bien plus léger cette fois ci) ouais ouais tant mieux hein mais bon, on est plus a ça prés…et peut etre un transfert vers la mi fevrier pour un resultat vers mi mars (ho mais j’aurai repris le boulot, ca va être sympatoche, la réponse entouré de tous ces yeux). Je reste brève sur le sujet car j’en suis malade de penser a cette reprise que j’ai reculé de 3 semaines en espérant avoir quelques jours de repos post transfert si il a lieu bien sûr !

5 réflexions sur « et un sur la banquise… »

  1. Difficile de garder espoir lorsqu’on cumule les échecs. Comme je te comprends, moi également je ne supporte plus mon centre PMA ou tout le monde me connais, me sens comme la looseuse de service….Tout comme toi fatiguée d’y croire et de se ramasser..
    Allez Zabou, courage on ne peut rien faire d’autre que d’aller au bout du bout pour ne pas avoir de regret..

  2. ALLEZ ZABOU!! Faut remonter en scelle. Je sais que c’est dur. Pas facile d’y croire après tous ces échecs mais après tout pourquoi pas toi? hein? Pourquoi pas toi?
    Je croise pour toi poulette!

  3. Au final, je crois que changer de centre même si cela m’a fait peur au début m’apporte que du nouveau et du bien. Attendre dans une nouvelle salle d’attente, de nouvelles têtes (secrétaires, docteurs…) et des nouveaux locaux que je vais découvrir me donnent l’impression que tout reste possible. Alors que revenir dans mon ancien centre me donnait la rage et ne me faisait penser qu’à nos jumeaux. Courage pour la reprise du boulot, il te reste encore un peu de temps devant toi, moi aussi, cela me paraissait insurmontable surtout avec le métier que je fais avec des bébés et des femmes enceintes au quotidien.
    Je me répète mais n’hésite pas si tu veux échanger.
    Je commence à croiser pour ce warrior restant sur la banquise.
    Bises

  4. Courage à toi Zabou… Oui, c’est dur de devoir retourner dans ces services où nous avons tant souffert…
    J’aime beaucoup le mot « guerrier » pour qualifier votre embryon, alors ça me donne envie de croire qu’il survivra à la décongélation. Quant au pourcentage de réussite, il est vrai que c’est faible nous qui en attendons tellement…
    Bon courage pour commencer ton traitement, sois forte, une nouvelle chance s’offre à vous.
    Bises !

Répondre à ILGC Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.